Solitude face à la mer

La lande met en scène ma solitude

Je regarde au-delà des herbes sauvages des dunes blanches. J’entends la mer rouler sans fin sur les récifs et je me plais parfois à imaginer la naissance d’un tableau avec son propre récit…

Solitude face à la mer

Solitude face à la mer – Huile sur toile – Dimension 73 par 60 cm.

Une solitude silencieuse opposée à des éléments déchainés, c’est probablement ce que m’inspire une balade passée au contact de la nature sauvage.
_DSC8213

 Connaissez-vous la côte sauvage de la presqu’île de Quiberon en automne ou en hiver ?

_DSC8214
Sur des landes immenses et désertes, il règne une atmosphère de bout du monde, contrastant singulièrement avec la foule estivale.
Des plages magnifiques s’étendent au pied des falaises maritimes. On y respire l’air iodé vivifiant de la Bretagne.

_DSC8211

 

 

 

Pour y accéder, il faut franchir de vastes étendues de landes à végétations maritimes, ultime rempart aux assauts de l’océan.

Des sentiers creusés par des eaux ruisselantes plongent dans la mer.
Mes pas s’enfoncent dans le sable humide des dunes blanches.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le grondement des vagues devient de plus en plus assourdissant…

_DSC8212

Une autre peinture :  l’amphithéâtre de la côte sauvage de Quiberon.

Le coucher de soleil sur la mer est un spectacle qui n’a de cesse de fasciner le solitaire du soir.

Spectacle d'amphithéâtre de la côte Sauvage à Quiberon

Spectacle d’amphithéâtre de la côte Sauvage à Quiberon – huile sur toile 81×54 cm

La pointe du Percho exposée à l’ouest, harcelée par les vagues et balayée par les vents dévoile un aspect assez fantastique de falaises couvertes par une herbe rase.

Pointe du Percho

Pointe du Percho -détail du tableau

 

Falaise

Falaise façonnée par l’océan avec de nombreux récifs, grottes et arches ( détail du tableau)

Assis sur les gradins de l’amphithéâtre de la côte sauvage,  j’ai le sentiment d’être privilégié face à la beauté de ce patrimoine exceptionnel.

Détail du tableau

« Il règne une atmosphère de bout du monde ! »

Détail du tableau

(Vous pouvez cliquer sur une des photos pour les parcourir en diaporama, un bouton en haut permet de les agrandir.)

 

Si cet article a retenu votre attention, vous pouvez le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux à partir des boutons ci-dessous. Par avance merci.


6 réflexions au sujet de « Solitude face à la mer »

  1. Christophe

    Je connais bien l’endroit pour y aller surfer régulièrement depuis pas mal d’années. On reconnait tout de suite les couleurs dominantes de ce fabuleux endroit. Pour moi la cote sauvage est magique et le texte de Raymond résume bien les sentiments que j’éprouve avant d’aller « checker » les vagues (surtout celles de port Bara) avec toujours un petit frisson au milieu du dos qui veut dire : « faut pas que ça soit ni trop petit, et surtout pas trop gros ».

    Répondre
  2. Joël et marie-Hélène

    Même si l’on connaît déjà les tableaux pour les avoir vu dans l’atelier du peintre, on apprécie toujours ses commentaires et les sentiments qui l’ont guidés à élaborer ses oeuvres.
    Bienvenue au prochain tableau…

    Répondre
  3. Denise

    Bonjour Raymond, c’est la première fois que je vois vos magnifiques tableaux. Ils sont vraiment très beaux et les teintes sont une merveille. Je ne connais pas encore la presqu’île de Quiberon mais peut-être un jour…
    De toutes ces toiles, il ressort un sentiment de bien-être, de sérénité et de réflexions. La lumière est au rendez-vous.
    Mes amitiés ;-)

    Répondre
  4. André Scherb

    Salut Raymond, Heureux de découvrir tes peintures, paysages et portraits. Bravo pour cette série qui va se prolonger avec les bleus de Grèce, si j’ai bien compris…
    A bientôt le plaisir de te voir.
    Bien amicalement
    André

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + = sept

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>