Pluie sur l’esplanade au port de Vannes

Comment représenter la pluie en peinture ?

Fin décembre et début janvier, dans les villes de Sud Bretagne, il est peu de dire combien la météo a été marquée par des vents déchainés ainsi que par de fortes pluies suivies de débordements. C’est donc tout naturellement que l’inspiration de ce tableau  » Pluie sur l’esplanade au port de Vannes », m’est venue.

Pluie sur l'esplanade au port de Vannes

Pluie sur l’esplanade au port de Vannes, peinture sur toile, dimension 73X60 cm

Le thème de la pluie a toujours été un défi pour le peintre. En effet, comment représenter des éléments éphémères, comment traduire ce qui est inégal, irrégulier et insaisissable ? Bien sûr, le parapluie et le sol détrempé nous suggèrent indirectement la pluie. Si quelques objets emblématiques peuvent à eux seuls la représenter, il m’a semblé qu’il fallait aller au-delà de ces signes distinctifs.

Détail la femme en rouge au parapluie

Un détail du tableau la femme en rouge au parapluie

J’aimerais ouvrir une petite parenthèse sur l’un des tableaux qui m’a toujours fasciné. Je pense au tableau « Golconde » peint par Magritte en 1953, le lien pour visualiser l’oeuvre protégée par des droits n’est disponible que sur Wikipedia http://en.wikipedia.org/wiki/File:Golconde.jpg
Bien entendu, l’imagination de René Magritte pour évoquer la pluie va bien au-delà d’une représentation classique. Le peintre a mis en scène une pluie d’hommes sans expression, vêtus tous de noir avec chapeau melon, tenant un parapluie tombant du ciel. Comme toujours, Magritte ne représente pas des éléments du réel pour les décrire, mais souhaite provoquer chez l’observateur des interprétations diverses. Peut-être, ici, une perte d’identité personnelle des hommes plongés dans une société peu solidaire et monotone.

Détail du tableau : les 3 personnages alignés

Détail du tableau : les 3 personnages alignés

 

La place importante du ciel

La place importante du ciel

Évidemment, je suis incapable d’une telle imagination. Plutôt que de peindre au plus près de la réalité, il m’a semblé important de visualiser une sensation, une atmosphère et un mouvement. Dans ce tableau, j’ai voulu créer une atmosphère avec l’intention de « donner à voir ». C’est pourquoi je me suis aidé du cadrage en accordant de l’importance au ciel et à la composition avec la place des personnages ainsi que leurs postures. J’ai utilisé des couleurs chaudes et froides en les opposant. J’ai appliqué la peinture par des touches rapides, fragmentées et par des épaisseurs souvent extrêmes qu’apporte la technique du couteau.

Pluie sur l'esplanade au port de Vannes

Pluie sur l’esplanade au port de Vannes, peinture sur toile, dimension 73X60 cm

Incoming search terms:

  • peinture sous la pluie

Si cet article a retenu votre attention, vous pouvez le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux à partir des boutons ci-dessous. Par avance merci.


6 réflexions au sujet de « Pluie sur l’esplanade au port de Vannes »

  1. Denise

    Bonjour Raymond, je suis éblouie par votre tableau sous la pluie. Il est de toute beauté. J’aime les couleurs des personnages et des maisons qui font contraste avec le ciel. C’est vraiment une réussite. Merci d’avoir détaillé votre tableau avec les explications. Bravo pour cette atmosphère de pluie. J’aime beaucoup et je suis contente d’admirer votre dernière oeuvre.
    Belle journée!

    Répondre
    1. Raymond Auteur de l’article

      Bonjour Sabrinelle, ce tableau a été peint alla prima dans l’urgence en privilégiant la technique du couteau qui offre plus de spontanéité que la brosse. La peinture à l’huile s’est imposée par sa consistance et par la lenteur au séchage. Dans ce travail, on se rapproche de l’abstrait par la volonté de créer des émotions et des sensations de pluie qui se déverse sur l’esplanade. Dans cette toile j’avais en tête le fameux dicton : la seule chose que nous ayons à craindre, c’est que le ciel nous tombe sur la tête ! Ce qui est assez étonnant en relation avec votre message, c’est qu’hier j’étais invité chez la propriétaire de ce tableau. En le retrouvant accroché au mur de son salon, nous avons parlé de mon inspiration et du moment où je l’ai créé !
      J’ai eu envie en 2017 de retravailler ce même sujet, mais avec des glacis une technique qui s’oppose à celle alla prima. Ce que je voulais dans ce nouveau tableau c’est de faire ressortir la lumière avec sa lueur qui se reflète dans l’eau. La technique des glacis permet de réaliser des effets de transparence de lumière alors que le travail alla prima donne un résultat plus opaque. http://raymondaltes.com/pluie-sur-l-esplanade-du-port-de-vannes/
      Glacis sur l'esplanade du port de Vannes
      Bonne journée,
      Ray.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 − = quatre

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>