Deux peintures cette semaine

Deux nouvelles peintures réalisées au couteau.

Pour réaliser ces deux peintures, j’ai trouvé mon inspiration comme toujours un peu par hasard.
Le grand format ci-dessous, représente un paysage avec deux personnages.

Peintures : Le sentier côtier

Mise à l’échelle du tableau : 100X80 cm

 

Je me suis amusé à interpréter un souvenir d’une promenade le long des sentiers côtiers en Bretagne. Le ciel inquiétant et un brin surréaliste s’oppose à la sérénité du couple qui marche à marée basse.

Peinture au couteau : Promenade le long des sentiers côtiers

Promenade le long des sentiers côtiers : huile sur toile de100x80 cm

       

Bien sûr, je ne puise pas mon inspiration que dans la nature, mais parfois il suffit d’une rengaine entendue à la radio. C’est le cas du deuxième tableau. J’espère que vous aurez reconnu l’artiste et son engagement apprécié au travers des textes de ses chansons.

Portrait peinture à l'Huile de Léo Férré

Huile sur toile de 73×60 cm

 

Le visage a été fragmenté par des touches rapides, énergiques et floues qui j’espère, renforce une expression rebelle et trouble.

tribulations_leo_ferre_tres-gros-plan-huile_web

Un gros plan du portrait pour montrer les touches fragmentées

En cliquant sur une vignette, vous pouvez parcourir le diaporama. Sur certaines photos, vous avez la possibilité de les agrandir à partir d’un bouton en haut à droite

Si vous voulez écouter une de ses chansons, suivez ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=ZH7dG0qyzyg

Incoming search terms:

  • peinture au couteau huile

Si cet article a retenu votre attention, vous pouvez le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux à partir des boutons ci-dessous. Par avance merci.


9 réflexions au sujet de « Deux peintures cette semaine »

  1. Denise

    Quel talent, Raymond! Les deux toiles sont superbes. J’aime celle du couple qui marche sous le ciel menaçant… J’aime beaucoup la Bretagne pour y avoir été plusieurs fois en vacances. Les couleurs y sont toujours très belles. Et le portrait de Léo Ferré est une réussite. Je ne connaissais pas la technique au couteau, cela donne un beau rendu.
    Belle soirée!

    Répondre
    1. Raymond Auteur de l’article

      Merci Denise, pour votre message. Concernant le portait, Léo Férré, j’ai été mis en échec et cela a duré plus d’une semaine. Je l’avais amorcé à partir d’une technique classique inspirée du dessin qui consiste à appliquer des pigments colorés dilués. Mais l’expression demeurait trop terne pour artiste rebelle, militant et engagé comme Léo Ferré. Puis hier, en quelques heures, j’ai eu une approche différente plus instinctive, plus rythmée et moins précise qui repose sur la couleur, sur les contrastes et sur la touche. La peinture au couteau permet cela… Je l’emploie pratiquement dans tous mes tableaux, mais ici je l’ai poussée au maximum.
      A très bientôt

      Répondre
  2. Ping : Bloguer ou ne pas bloguer » Lorsque les Grâces sont gracieuses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ cinq = 6

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>