Deux marines

Deux Marines du Golfe du Morbihan

Devant un soleil couchant irradiant à perte de vue les feux d’un ciel rouge et nébuleux qui embrasent une mer sanguine, nous avons tous mémorisé des sensations étranges de grande sérénité, souvent procurées par des promenades au bord de l’eau .

Marine

Marine 60×60 cm : Sinagot devant Boëdic

Cette fois-ci, j’ai été inspiré par la représentation d’un Sinagot aux voiles gonflées devant l’Ile de Boëdic. Cependant, et au-delà de la représentation fidèle du bateau et du paysage, j’ai voulu exprimer la force dans la couleur. J’ai cherché à éveiller une sensation de paix avec cette peinture en écartant un cadrage détaillé d’un bateau en mer.

Détail du tableau

Le Sinagot

La palette utilisée est très réduite et se cantonne aux tonalités chaudes. Dans ce tableau, domine une couleur arbitraire du rose pâle à l’ocre rouge.

Détail du tableau

Détail montrant la chapelle de Boëdic

Quant à la deuxième marine, le cadrage est composé par une simple plate du Morbihan amarrée à la bouée d’un corps-mort ondulant sur une eau contrastée de fin d’après-midi.
J’ai réparti les 2 bateaux le long d’une diagonale avec la volonté que l’observateur perçoive un espace pour construire une trajectoire afin de suggérer le mouvement des objets. Dans le premier tableau, le ciel occupe les 2/3 du cadre alors qu’il n’est pas présent dans le suivant.

Deuxième marine : Plate au mouillage

Deuxième marine : Plate au mouillage

J’ai abandonné ma palette aux tonalités chaudes voire monochromatiques, pour une palette plus froide utilisant deux couleurs primaires : le rouge et le bleu.

Détail du tableau

Couleurs pures juxtaposées pour montrer les reflets

Cette composition chromatique a été réalisée avec un contraste chaud-froid au plus fort : gamme allant du bleu vert au rouge orangé en passant par le bleu-violet et le rouge vif.

Détail de la toile

Le froid du bleu s’opposant au rouge de la bouée du corps-mort

Je me suis attaché à représenter les reflets changeants de l’eau.

Détail

Détail du tableau arrière de la plate

Les deux tableaux représentent le même thème « bateaux traditionnels du Morbihan » traités avec  des couleurs différentes :
– le rougeoiement du golfe du Morbihan au couché du soleil, à l’horizon la chapelle de Boëdic et un Sinagot au premier plan.
– L’ensoleillement dur et contrasté avec une plate au mouillage.

Détail

Gros plan de la poupe du Sinagot

Détail de la deuxième marine

Rouge et Bleu

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour ces 2 marines, l’essentiel est ailleurs et certainement pas dans une représentation fidèle des bateaux mais probablement dans des sensations visuelles colorées…

J’aimerais pour conclure citer Claude Monet  » Je veux peindre l’air dans lequel se trouve le pont, la maison, le bateau… Le motif est quelque chose de secondaire, ce que je veux reproduire, c’est ce qu’il y a entre le motif et moi. »

Les deux tableaux

Vue d’ensemble des deux tableaux

L’agrandissement est toujours possible en cliquant sur une image. De plus, vous pouvez parcourir l’ensemble des photos en diaporama

Si cet article a retenu votre attention, vous pouvez le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux à partir des boutons ci-dessous. Par avance merci.


4 réflexions au sujet de « Deux marines »

  1. Raymond Auteur de l’article

    Merci d’être passées et d’avoir laissé un message. J’avais préparé cet article avant mon départ vers la Grèce certainement à la recherche d’un peu de « Grand Bleu » dans la palette ! Ce bleu grec qui paradoxalement dans le grec ancien n’était pas une couleur désignée… Incroyable n’est-ce pas, le spectre des couleurs serait singulièrement un bien culturel

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 2 = quatre

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>