Marché de Vannes

Peinture : Marché de Vannes – Ambiance potron-minet

La peinture, peut-elle se raconter ?
Je vais à nouveau écrire un petit texte pour essayer de traduire mon inspiration. Cependant, sachez qu’il faut souvent passer par le mental pour tenter de rendre visible l’immatérialité d’une image qui nous apporte une émotion. J’espère ne pas gâcher votre plaisir par trop de commentaires en ce qui concerne le tableau, ci-dessous.

Marché de Vannes

Marché de Vannes, huile sur toile 73×60 cm

 

Quoi qu’il en soit, cette idée de la scène de marché s’est imposée à mon subconscient, lors d’une de mes promenades matinales dans les ruelles de Vannes. Un matin, à potron-minet, veille des fêtes du Premier de l’an, il faisait froid, le sol était mouillé et contrairement aux autres jours de marché, peu de monde était présent. Les quelques clients pressés circulaient entre les étals.

Détail du tableau

Détail du tableau

De quoi l’imagination s’inspire-t-elle pour la création ?

Voilà une question bien difficile, certainement un sujet de philo au bac !Détail

D’abord, en créant cette toile, j’ai voulu que l’aspect narratif de la scène de marché ne soit qu’un prétexte ou qu’un point de départ contrairement à la peinture de genre (1).  En réalité, je n’avais pas envie que ce tableau soit un témoignage minutieux d’une scène de vie qui nous entoure.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  -détail

À savoir qu’au-delà, du décor relativement banal qui s’imposait à mes yeux, une autre vision se révélait d’une beauté que rien ne manque.
Alors, comment traduire cet instant, à l’aube qui ne dure que quelques minutes ?
Comment dévoiler cette émotion qui naît tout simplement d’une harmonie des couleurs et d’une lumière fantomatique au lever du jour ?
Comment vous montrer des clients pressés évoluant entre des étals colorés par la chaleur des lampes à incandescence ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue d'ensemble

Vue d’ensemble de la galerie avec le tableau « Marché de Vannes »

 

 

J’espère que ce spectacle du marché à la naissance du jour, représenté dans ce tableau, sera autant une affaire de sentiment pour vous comme il l’a été pour moi, lors de sa création et que vous ressentirez ce que je n’ai pas pu conceptualiser par des mots.

 

 

 

 En cliquant sur n’importe quelle photo, vous pouvez parcourir l’ensemble des images et éventuellement les agrandir !

 

 

 

 

 

 

 

———————————————————————–

Note :  On appelle scène de genre, ou parfois peinture de genre lorsqu’on parle spécifiquement de peinture, un type d’Le_repas_de_noce_Pieter_Brueghel_l'Ancien-webœuvre peinte ou dessinée qui figure des scènes à caractère anecdotique ou familier.(Wikipédia)
La peinture de genre se développe avec la peinture flamande décrivant la vie quotidienne et ordinaire, avec un regard particulier détaché du monde religieux.
Ci-dessous, Le Repas de noces (1567 / 1568) de Bruegel l’Ancien J’ai toujours été fasciné par sa peinture qui nous donne l’impression d’avoir capté sur le vif, une multitude de saynètes… retour

 

Si cet article a retenu votre attention, vous pouvez le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux à partir des boutons ci-dessous. Par avance merci.


11 réflexions au sujet de « Marché de Vannes »

    1. Raymond Auteur de l’article

      Merci Marie, à vrai dire j’ai voulu créer une ambiance de lever du jour en opposant les couleurs chaudes et froides… J’ai dû fignoler la palette. A très bientôt.

      Répondre
  1. nicolas

    J’aime beaucoup cette série sur les rues de la ville. Le travail de la lumière, les reflets tout en mettant de la couleur donnent vraiment du mouvement à tes tableaux. J’adore !

    Répondre
    1. Raymond Auteur de l’article

      Merci Nicolas pour ton commentaire super sympa. La lumière a joué un rôle important dans la composition. Elle devait monter du sol pour illuminer les maisons avec un halo légèrement fantomatique. A très bientôt…

      Répondre
  2. Denise

    C’est une toile de toute beauté et je m’imagine bien le sol mouillé et les reflets. Quant au personnage au ciré jaune, il semble pressé. Les couleurs sont chaudes et l’ambiance de ce marché est merveilleuse.
    Merci pour le coup de coeur que j’ai.
    Bel après-midi, Raymond

    Répondre
    1. Raymond Auteur de l’article

      Merci Denise.
      Il est vrai que ce personnage était important, car il devait rythmer le tableau et conduire le regard vers l’arrière-plan. Je l’ai dessiné en déséquilibre en lui donnant un déhanchement pour accentuer une marche précipitée. Bien amicalement.

      Répondre
  3. Christiane

    Toujours aussi surprenant tes tableaux, celui-ci me donne envie de partager ce moment avec les personnages.
    Il révèle une ambiance, un parfum de marché que j’aime beaucoup. Bravo aussi pour les commentaires, tu pourrais également te mettre à écrire.
    A très bientôt.
    Christiane

    Répondre
    1. Raymond Auteur de l’article

      Merci pour ce gentil commentaire. Manifestement, chacun de mes tableaux m’entraine dans une sorte d’aventure picturale dont le dénouement est souvent incertain. En somme, pour chaque toile je passe plus de temps dans la préparation (point de vue à communiquer, composition par différentes esquisses, palette des couleurs…) que dans son exécution !
      En ce qui concerne l’écriture, malheureusement Christiane, je préfère composer que quelques phrases pour partager mes peintures, je ne suis pas fait pour le travail long et fastidieux que demande l’écriture longue.
      A très bientôt, Raymond

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq − 3 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>