Le mystère de la foule !

Expositions

Encore 2 jours et je signe la clôture de ma dernière expo d’été, le 9 août. Les vacances et les expositions parfois loin de chez moi ne m’ont pas permis de travailler ma peinture comme je l’aurais voulu.
De nombreuses expositions temporaires demeurent visibles jusqu’à la fin du mois, en Bretagne … à moi, d’en profiter !
Pour n’en citer que quelques-unes que je ne raterais pas :
Chagall à Landerneau « de la poésie à la peinture »  300 oeuvres ont été réunies pour redécouvrir le parcours d’un artiste inclassable.
-Musée de Quimper :  » Autoportraits du musée d’Orsay » en suivant les grands courants des avant-gardistes : les Réalistes, les Impressionnistes, les Cloisonnistes, les Nabistes, les Symbolistes…
Le festival de la photo la Gacilly en extérieur : le thème présenté Hommage à photographie japonaise.
Le nouveau Musée de Pont Aven : Après 3 ans de rénovation, le musée a ouvert ses portes fin mars avec bien sûr un parcours autour de l’école de Pont Aven. À ne pas manquer : Madeleine au Bois d’Amour d’Emile Bernard du musée d’Orsay.

Scène de foule

Je viens de reprendre mes pinceaux. Cette fois-ci, je vous propose une scène urbaine d’une foule qui avance comme une entité, comme un tout vers un lieu sombre certainement mystérieux mais sans être inquiétant.

Tableau de Raymond Altès "Le mystère de la foule"

« Le mystère de la foule » acrylique sur toile 60×73 cm

C’est donc par un travail de la composition, de la lumière et de la couleur que j’ai voulu faire ressentir un aspect de solitude.
« Emporté par un groupe d’individus » peut devenir propice à l’émergence d’un sentiment intérieur de solitude. La foule constitue un véritable creuset pour se sentir perdu ou seul ! Sentiment paradoxal !

Dans la majorité des cas, nous avons besoin de sentir la présence des autres, mais parfois trop de présences autour de nous, cela peut nous gêner. Il nous arrive alors de nous sentir oppressés, prisonniers voire compressés au milieu d’une foule (dans le métro, par exemple).

Toute notre vie, nous cherchons à nous accomplir, à trouver un sens à notre vie, à avoir des contacts avec nos semblables et pourtant nous nous sentons souvent très seuls, très petits au milieu de cet ensemble d’humains agissant comme une entité comme un tout … comme une foule !

Peut-être que ce tableau vous évoquera la célèbre chanson de Piaf :
« Emportés par la foule qui nous traîne
Nous entraîne
Écrasés l’un contre l’autre
Nous ne formons qu’un seul corps
Et le flot sans effort
Nous pousse, enchaînés l’un et l’autre
Et nous laisse tous deux
Épanouis, enivrés et heureux.

Entraînés par la foule qui s’élance
Et qui danse

Une folle farandole
Nos deux mains restent soudées
Et parfois soulevés
Nos deux corps enlacés s’envolent
Et retombent tous deux
Épanouis, enivrés et heureux.. »

Petit diaporama montrant les détails du tableau :

Si cet article a retenu votre attention, vous pouvez le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux à partir des boutons ci-dessous. Par avance merci.


4 réflexions au sujet de « Le mystère de la foule ! »

  1. Denise

    Bonjour Raymond, vos toiles sont magnifiques tant du point de vue de sujet que de couleur.
    Cette foule se dirigeant au même endroit va peut-être écouter un concert :-) Et j’ai toujours entendu dire que les gens attirent les gens. Bravo pour tout.
    Je vous souhaite une belle journée avec mes amitiés.

    Répondre
    1. Raymond Auteur de l’article

      Merci, Denise, d’être passée sur le site ainsi que pour votre gentil commentaire. Également, passez une très belle journée, amicalement.

      Répondre
  2. Joël Cadéro

    Bonjour Raymond,
    Nous avons pris connaissance et admiré ce dernier tableau hier après-midi à Tykélou.
    Bien que nous connaissions déjà les autres tableaux, nous les avons encore appréciés, et personnellement j’ai trouvé que l’exposition de l’ensemble de ces tableaux les rendait encore plus beaux que pris individuellement. Bravo Raymond pour l’ensemble de ton œuvre et pour les commentaires que tu en fais : cela nous permet de comprendre les motivations profondes de l’artiste.
    Joël

    Répondre
    1. Raymond Auteur de l’article

      Merci Joël pour votre passage à Ty Kelou. C’est dommage, je vous ai raté de peu. J’étais au salon de la Ria, Plouhinec où j’exposais deux autres tableaux. J’ai hâte de clôturer les expositions, cela va me permettre de souffler un peu et de reprendre les pinceaux… Amitiés.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 9 = seize

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>