Conques, Abbatiale Sainte Foy

Les vitraux de Pierre Soulages

Conques : les vitraux de Pierre Soulages

Les vitraux ne sont pas colorés.

Bien sûr, je ne peux pas quitter Conques sans vous parler de Pierre Soulages et comment il a traité de la lumière à l’intérieur de l’abbaye. Cette visite intérieure mérite absolument le détour ; vous aurez à observer la lumière composée par les vitraux de Pierre Soulages. « Le noir fait surgir la lumière divine »…

« Dès le début, je n’ai été animé que par la volonté de servir cette architecture telle qu’elle est parvenue jusqu’à nous, en respectant la pureté des lignes et des proportions, les modulations des tons de la pierre, l’ordonnance de la lumière, la vie d’un espace si particulier. Le but de ma recherche a été de les donner à voir. »

 » J’ai éprouvé le besoin de différencier le monde formel de la lumière de celui de l’opacité. Celui des baies de celui des murs. Les murs appartiennent au monde de l’opacité, de l’obscurité, de la pesanteur. »

« J’ai préféré des obliques, plutôt fluides, c’est-à-dire légèrement courbes, plus ou moins tendues, le plus souvent cette tension dirigée vers le haut. Il n’y a pas d’orthogonales, mais des lignes souples évoquant plutôt un souffle que la pesanteur. » Pierre Soulages, notes de travail. (s. d.). Consulté 17 septembre 2013, à l’adresse http://www.pierre-soulages.com/pages/conques/notesPS.html

 

 

Les vitraux de Pierre Soulages

Un verre translucide avec des bandes parallèles noires en mouvement

Contrairement aux vitraux colorés des églises, Pierre Soulages crée un verre modulé qui ne soit pas transparent en laissant passer la lumière. L’artiste Pierre Soulages reprend ses choix formels que l’on retrouve fréquemment dans sa peinture, c’est-à-dire ces bandes parallèles d’une géométrie ondulante. Ces vitraux sont d’une simplicité remarquable ce qui favorise certainement le recueillement dans ce lieu de prières,

Ci-dessous une vidéo de Pierre Soulages – Jalons pour l’histoire du temps présent. (s. d.). Ina.fr. Consulté 17 septembre 2013, à l’adresse http://fresques.ina.fr/jalons/fiche-media/InaEdu01333/pierre-soulages.html

 

 

Finalement, ce que j’ai trouvé intéressant dans l’abbatiale Sainte Foy, est la cohabitation dans un lieu d’histoire et de culte, d’œuvres plastiques contemporaines fixées définitivement avec la volonté de l’artiste de respecter l’architecture et le religieux.

Et enfin, quelques sites pour mieux connaitre l’artiste Pierre Soulages.

http://www.pierre-soulages.com/

http://voiretmanger.fr/soulages-beaubourg/

http://chantier-soulages.grand-rodez.com/pierre-soulages-son-oeuvre/article/pierre-soulages-son-oeuvre

Retour au début de l’article

Si cet article a retenu votre attention, vous pouvez le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux à partir des boutons ci-dessous. Par avance merci.


Une réflexion au sujet de « Conques, Abbatiale Sainte Foy »

  1. MARIE

    Voilà bien une ville que j’aime !… j’ai dormi sur le parvis de l’église à la belle étoile avec mon frère lorsque nous étions ado et que nous n’avions pas le sou 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.